L’approche CO-OP en ergothérapie

Publié par meznik le

L’approche CO-OP en ergothérapie

Description et objectifs principaux de l’approche CO-OP en ergothérapie

Qu’est-ce que l’approche CO-OP ?

CO-OP veut dire Cognitive Orientation to daily Occupation Performance, ce qui signifie que c’est méthode basée sur une approche cognitive de la performance des enfants dans leur activités de vie quotidienne.

Elle est centrée sur la personne et met l’accent sur l’exécution des actions à l’aide de la résolution de problèmes. Elle nécessite des prérequis spécifiques qui sont les suivants :

  • L’enfant doit choisir 3 activités qu’il souhaite aborder, que ce soit pour apprendre une tâche ou pour améliorer l’exécution de la tâche choisie
  • Il doit avoir de bonnes compétences verbales car celles-ci sont essentielles pour l’application de cette méthode
  • Il doit être motivé car la méthode demande de suivre des indications précises

Une fois que les trois activités sont choisies, le thérapeute guide l’enfant pour l’application de la méthode. Pour chaque activité choisie, l’enfant devra énoncer le But, établir un Plan qui lui servira à atteindre son but, puis Faire l’activité en suivant son plan, et enfin Vérifier si le résultat obtenu est en adéquation avec le but initial. Cela lui permet de corriger son plan d’action.

Le thérapeute guide l’enfant verbalement et physiquement si c’est nécessaire, et invite l’enfant à verbaliser chaque action qu’il va devoir mettre en place pour arriver à son But. Il est également présent pour canaliser les comportements inadaptés de l’enfant à l’exécution de l’activité, mais aussi pour apporter un esprit ludique : les quatres étapes (But, Plan, Faire, Vérifier) sont amenées par le biais d’un personnage imaginaire (Capitaine Buplanfaichek) dont le but est de donner une ligne directrice à l’enfant pendant tous les apprentissages fait avec cette méthode.

Cette méthode a donc pour objectif principal de favoriser l’exécution et la pratique en contexte d’activités que l’enfant ne sais pas ou n’ose pas faire par peur de l’échec. 

Au fur et à mesure de l’accompagnement, le thérapeute va diminuer son aide (physique et verbale) mais en invitant toujours l’enfant à verbaliser ses actions. Pour cela, il va d’abord lui poser des questions sur le mode de la résolution de problèmes, puis va progressivement estomper ses indications, jusqu’à laisser l’enfant mener les activités entièrement de lui-même.

Quels sont les autres objectifs de cette méthode ?

Le principal objectif est donc que l’enfant améliore sa performance dans des domaines qui sont importants pour lui et où il souhaiterait progresser. Cela va donc contribuer à sa valorisation puisqu’il se rendra compte qu’il est capable de réaliser plus de choses que ce qu’il ne pensait.

Cette méthode aura aussi pour objectif de resituer l’enfant au centre de son accompagnement, de le rendre plus acteur de son suivi et donc d’améliorer sa motivation. C’est effectivement le cas puisque c’est lui qui va choisir les domaines d’occupation qu’il souhaite aborder avec cette méthode.

Elle permet également à l’enfant d’acquérir une méthode de résolution de problèmes qu’il pourra généraliser à chaque activité qui est problématique dans son quotidien. A terme, il doit être capable de supprimer le canal verbal qui lui sert à apprendre la méthode, et ainsi d’automatiser les quatre étapes qui décomposent la méthode CO-OP.

Enfin, même si cette méthode demande un encadrement spécifique, elle peut être enseignée et pratiquée par les parents à domicile et au quotidien. Cela permet de les impliquer davantage dans le parcours de soin de leur enfant.

Justement comment procéder à la maison ?

Comme mentionné précédemment, la méthode peut être enseignée aux parents en séance, à conditions que ceux-ci soient motivés à la pratiquer au quotidien et en respectent les conditions.

Nous recommandons d’éviter d’aborder des activités qui sont trop complexes à mettre en place, afin que ni l’enfant ni les parents ne se découragent. Il est préférable de commencer avec des activités simples, qui sont déjà connues de l’enfant, afin de mieux s’approprier la méthode.

Dans tous les cas, il est très important de valoriser les points forts et toutes les réussites de l’enfant afin de le valoriser. Il est aussi indispensable de passer par le biais d’un thérapeute diplômé d’état et spécialisé qui est formé à cette méthode avant de l’appliquer à domicile.

Sarah RUPPLI stagiaire en ergothérapie

Catégories : Par défaut