Droite ou Gauche

Publié par meznik le

Droite ou Gauche

Est il droitier ou gaucher ? 

Les enseignants de maternelle rencontrern souvent des enfants qui ne semblent pas avoir choisi leur main préférée. Soit qu’ils utilisent une main ou l’autre sans différence ou encore commence à écrire de la main droite et tout à coup change de main pour écrire avec la gauche. D’autres écrivent avec la main gauche, mais mangent ou découpent avec la droite. 
Faut il s’en inquiéter ou non et pourquoi ?
 
Pourquoi sommes-nous gauchers ou droitiers?
 
Nous avons une main dominante qui nous permet d’assurer une précision dans nos gestes. La motricité fine est un ensemble de mouvements fins et complexes qui demandent pratique et expérience pour s’installer totalement. Prenons l’exemple de l’écriture. 
  1. Pour écrire, nous avons besoin que nos doigts effectuent de petits mouvements dans une direction précise (par exemple faire un L et faire un O imposent des mouvements de doigts différents). 
  2. Nous avons aussi besoin de force dans la main et dans les doigts pour tenir et diriger le stylo (surtout de l’index). Cette force ne doit être ni trop grande, ni trop faible. 
  3.  Avoir une main, un pied ou un oeil préféré est surtout une question de précision. Cette main, ce peid, cet oeil nous permet d’être plus précis dans nos mouvements. 

Qu’est-ce que la latéralité

 Les droitiers ont un “cerveau gauche” prédominant et ils effectuent les gestes de précision avec le côté droit. Pour les gauchers, c’est l’inverse. 
La latéralité ne fait pas seulement référence à la main, nous avons aussi une jambe, une oreille et un œil dominant. Pour la jambe, c’est celle avec laquelle on tire dans un ballon. Pour l’oreille c’est celle avec laquelle on écoute une conversation au téléphone. Et pour l’œil c’est lui reste ouvert quand par exemple nous regardons dans un microscope. 

Le développement de la latéralité

 
C’est vers l’âge de deux ans que la latéralité se met en place doucement. À cet âge, on dit « préférence » plutôt que « dominance » parce que tout peut encore changer !  On peut commencer à observer comment l’enfant se sert de ses couverts et comment il descent ou monte les escaliers. 
 
La latéralité franche  se compléteront vers sept ans et parfois jusqu’à neuf ans. 
Quand un manque de latéralité peut poser problème?
  • Dans la plupart des cas, il n’y a pas d’incidence à être droitier pour une tâche (ex. : découper) et gaucher pour une autre (ex. : écrire). Ce qui est important, c’est de toujours utiliser la même main pour la même tâche. 
  •  Ce qui est plus inquiétant, c’est quand l’enfant change de main au cours de la même tâche. 
Quand un manque de latéralité peut causer un problème?
  • Si un enfant adopte ce comportement à 4 ans et au-delà. Une consultation en ergothérapie serait indiquée. Il se pourrait que l’on impose une main dominante idéalement vers la fin de la maternelle pour s’assurer que l’apprentissage de l’écriture soit accessible sans redoubler d’efforts pour l’enfant. Comme 60 % du temps de la première année est consacré à l’écriture, il est important de mettre toutes les chances du côté de l’enfant. 
  • Si l’enfant a plus de 5 ans et que la préférence n’est pas encore établie, c’est-à-dire qu’il y a une tendance, mais beaucoup d’inconstance dans le choix de la main dominante, cela est également une raison de consulter en ergothérapie.
En conclusion, on peut être à la fois gaucher et droitier, cela a peu d’impact. Par contre, il faut toujours conserver la même main pour la même tâche. Donc toujours écrire de la même main, jouer du ballon du même pied, etc. C’est ainsi qu’on s’assure de développer ses habiletés et sa précision
Catégories : Par défaut